RHIZOTTOME


RHIZOTTOME | NIWASHI NO YUME



 
Armelle DOUSSET : Accordéon Chromatique Bisonore
Matthieu METZGER : Saxophone Sopranino, Talkbox

Armelle Dousset & Matthieu Metzger forment le duo Rhizottome... en herboristerie, le "coupeur de racines".
Puiser des couleurs, des textures, des rythmes dans différents répertoires et régions du monde. Renouer avec ses racines pour mieux s'en défaire...

Entre jazz et néo-traditionnel, un répertoire créatif où l'improvisation se mêle à la danse, et nous invite au bal !

 

Rhizottome RhizottomeRhizottome

 

 

Armelle Dousset

Après une licence d’Arts du spectacle en mention cinéma à l’Université de Poitiers, elle intègre la Formation d’Artiste Chorégraphique du CNDC d’Angers, tout en apprivoisant parallèlement l’accordéon, qu’elle découvre dans le milieu des musiques traditionnelles. Elle continue dans le même temps la pratique du piano, instrument qui la suit depuis l’âge de cinq ans. Interprète pour de la danse ou du théâtre avec Alain Buffard, Laurent Falguiéras, Olivier Normand, le GdRA, La Cavale ou encore La Boîte Blanche, elle poursuit son parcours de musicienne avec Rhizottome, Metamek et Yabesso. Elle invente en 2009 à Kyôto le solo Haigorei/背後霊, forme courte performative dans laquelle corps expressionniste, références cinématographiques et écriture musicale se mêlent. Lauréate de la Villa Kujoyama 2015 avec Rhizottome, elle poursuit une relation affective et artistique avec le Japon. Mouvement. Ecoute. Vulnérabilité. A travers ce parcours hétéroclite, elle n’a de cesse de se pencher sur ces matières à penser qui se retrouvent tantôt dansées, tantôt tissées en musique.


Matthieu Metzger

Seize année d’étude du saxophone avec Philippe Di Betta lui ont donné le goût de la musique au-delà de l’esthétique, et son l’intérêt pour l’analyse s’est concrétisé à l’Université de Poitiers par l’obtention de la maîtrise «Meshuggah, une formation de métal atypique». Parallèlement au cadre institutionnel il s’implique dans des projets de musiques contemporaines, mandingues, de danse ou encore le collectif Klonosphère. Il intègre en 2008 le quintet de Louis Sclavis puis peu de temps après l’Orchestre National de Jazz. D’autres collaborations voient le jour : François Sarhan, Ictus, Amarillis, Denis Charolles, Paul Brousseau… Attiré tout autant par l’aspect poétique de la musique que les moyens de lui donner vie, c’est en autodidacte qu’il se formera à la lutherie électronique et l’enregistrement, réalisant notamment les albums Tower de Marc Ducret, ou le présent album de Rhizottome.

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

rhizottome

 

PLAYER AUDIO

 

ON EN PARLE

 C'est la simplicité des mélodies qui garantit la souplesse de l'improvisation. Les timbres des deux instruments s'harmonisent à merveille, se caressent et se complètent  Franpi Barriaux pour Citizen Jazz
Deux lutins musiciens-magiciens, nous racontent des histoires de musiques hors du temps et de danses paysannes parfois savantes. L’éloge de la simplicité par deux musiciens formidables de sincérité et très complices. Thierry Giard pour Culture Jazz